OBJECTIFS

  • Appréhender la communication non verbale
  • Créer pour valoriser la différence
  • Travailler sur les images, les sons et leur impact

Accès souhaitable à l’application Folio.

 

Fiche pédagogique

Pour accéder aux contenus des rubriques suivantes, cliquez sur chaque flèche.

Niveaux de classe

  • Collège :

    Cycle 4 – (5e, 4e, 3e)

    Activité 1 : 5e mais possibilité 4e et 3e

    Activité 2 : 5e, 4e, 3e

    Activité 3 : 5e

Disciplines

  • Français ; Arts plastiques ; Éducation musicale (EPI)

Objectifs du parcours Avenir

Objectif 2 : Développer chez l'élève le sens de l'engagement et de l'initiative en lien avec le PEAC (parcours d’éducation artistique et culturelle).

Compétences du socle

Domaine 1 : Les langages pour penser et communiquer : comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps

Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre : coopération et réalisation de projets

Domaine 3 : La formation de la personne et du citoyen : expression de la sensibilité et des opinions, respect des autres.

 

Déroulement des activités

Activité 1 : Lire sans les mots

Objectifs spécifiques de l’activité :

  • Comprendre une forme de communication non-verbale
  • Transcrire par les mots : travailler les compétences langagières à l’oral et à l’écrit
  • Analyser les images (jeux de cadrage, plans, rythmes…)

Cette activité participe de l’entrée « Regarder le monde, inventer des mondes » qui vise, en classe de 5e, à « imaginer des univers nouveaux ».

Les élèves vont travailler à partir d’une planche extraite de la bande dessinée "Là où vont nos pères" de Shaun Tan (2007) qui est une bande dessinée sans bulles ni texte.

Préparation pour le professeur : vous pouvez imprimer la planche BD qui se trouve dans "Supports de travail"ainsi que le document "consignes"  (dans "Outils et corrections") pour réaliser cette activité.

Shaun Tan est australien, spécialisé dans l’illustration et le dessin. Certaines de ses œuvres ont été adaptées au cinéma. Plus de renseignements sur le site de Shautan ("Sur le web")

Déroulement : le travail fait alterner des temps à l’oral et à l’écrit, de façon individuelle ou en groupe.

Temps 1 - Dire les images (30 mn)

Les élèves découvrent la planche de BD et cherchent individuellement à en saisir le sens.

Coupée du reste de l’histoire, sans texte support, la planche fait reposer la compréhension sur la seule dimension visuelle.

À tour de rôle, les élèves prennent la parole pour raconter en quelques phrases chacune des 23 cases de la double page.

Il s’agit d’un exercice d’expression orale qui permet de travailler la modalisation et la lecture non-verbale. Les différentes réponses sont précisées, le cas échéant, par les autres élèves ou l’enseignant/e. L’objectif est de veiller à la bonne compréhension de la séquence narrative par tous les élèves, pour les étapes suivantes.

Temps 2 - Analyser le récit (1h)

Différents cadres pour différents effets.           

Les élèves observent les différents plans utilisés dans la planche : ils remarquent les différences dans le cadrage (plan large, plan taille, gros plan, insert) et cherchent à comprendre la finalité de tel ou tel cadre. Ils déduisent de leurs observations que les plans les plus larges assurent, dans le récit, la narration et la description, tandis que les plans centrés sur les visages des personnages évoquent un échange ou suscitent une émotion. Les élèves comprennent ainsi qu’une séquence narrative complète contient des moments de narration, de description et des moments dédiés aux personnages et à leurs sentiments.

Variations de rythmes.

Les élèves doivent retrouver dans la planche une série de 3 cases ayant un rythme rapide et une autre série jouant au contraire sur un rythme lent. Ils réalisent ainsi que le rythme du récit ralentit progressivement dans cette planche : c’est une démarche volontaire de la part de l’artiste qui cherche à mettre en valeur l’échange final entre les deux personnages [9 cases sur 23].

Regards croisés : l’artiste et les lecteurs.           

Les élèves réfléchissent aux différents choix de l’artiste, pour mettre en œuvre ce récit en images. Dans  l’échange final entre les deux personnages, l’alternance entre le champ et le contre-champ montre les problèmes de communication entre les deux hommes. Les élèves repèrent ensuite toutes les différences entre les personnages (langage, écriture, vêtements, attitudes).

Le lecteur se trouve associé à l’un des deux personnages, celui au chapeau noir : les élèves interrogent ce parti-pris artistique et ses implications en termes de lecture. Ils remarquent enfin la forme de la dernière case, plus grande que toutes les autres, qui montre sans doute la réussite de la communication en dépit d’un langage différent.

Temps 3 - Raconter l’invisible (1h)

Par groupe de deux, les élèves écrivent les « interstices » de la planche : 3 phrases pour mettre en mots les blancs entre chaque case de la planche.

En veillant surtout à ne pas dire ce que l’image explicite déjà, ils peuvent :

  • compléter une action du personnage,
  • intégrer un échange verbal,
  • compléter la description du lieu (sons, lumière, couleurs, etc.).
  • exprimer ce que les personnages ressentent (sentiments, émotions).

Les élèves produisent ainsi un objet hybride, dans lequel les images et les textes s’enchaînent. L’enseignant peut proposer une lecture au pupitre, en projetant les images ; il peut aussi demander aux élèves de réaliser une projection sur le modèle des films muets [image + encart de texte].

 

Activité 2 : La différence, ce n’est pas si différent !

Objectifs spécifiques de l’activité :

  • Représentation plastique : les dispositifs de présentation
  • Narration visuelle
  • Composition plastique
  • Travail sur la bande dessinée (la narration)

Thème : un nouvel élève arrive dans le collège, il a une différence, vous raconterez en 7 ou 11 images (fixes ou animées), en vous mettant à sa place, sa première  journée au collège. À vous d’imaginer et de choisir la différence que vous souhaitez mettre en avant. Narration à partir d’une ou de plusieurs images.

Consigne : imaginer une histoire à partir du thème énoncé ci-dessus. Les élèves pourront s'inspirer du roman graphique "Où vont nos pères" de Shaun Tan. Ils peuvent s'en inspirer pour le cadrage, le graphisme, l'absence de dialogue ou l'expression des personnages. Ils choisiront le décor (collège ou autre), la période de l'année...

Préparation pour l'enseignant/e : vous pourrez imprimer et consulter ensemble le dossier sur la bande dessinée "Créer et animer des réseaux en arts plastiques" disponible dans "Supports de travail" ainsi que deux sites d'information sur le storyboard disponibles "Sur le web".

Une fiche "autoévaluation" est également disponible dans "Outils et corrections".

Constituer des groupes de 3 à 5 élèves.

Temps 1 - Réalisation d'un storyboard (1h)

Les élèves doivent utiliser différents plans et le nombre d’images entre 7 et  11 (gros plan/ plan éloigné/ vue d’ensemble/ …). Ils pourront s'appuyer sur les sites pour réaliser un storyboard.

Astuce : toutes les réflexions / dessins sont écrits / dessinés sur des post-it déplaçables sur une page grand format.

Avant de réaliser le storyboard, chaque groupe devra vérifier auprès d'un autre si l'histoire est compréhensible. L’échange permet ainsi de modifier ce qui peut l’être pour viser plus de clarté et de fluidité. Cela permet aux élèves d'échanger avis et conseils… Un regard critique et constructif est développé. Ils peuvent réajuster et modifier ce qui doit être amélioré (autoévaluation des élèves).

Temps 2 - Réalisation plastique (1h à 2h)

Définir avec les élèves et expliquer les critères d’évaluation de la réalisation plastique (travail en équipe et objectifs) [cf doc grille autoévaluation dans "Outils et corrections".

Réalisation plastique :

Travail en équipe : Répartition des tâches par les élèves (les élèves doivent tous travailler en même temps)

Ex : qui dessine  / qui réalise le décor ? Qui  prend les photos ? Qui gère le temps ? Qui cherche le décor ou les images sur internet ? Qui se charge de la réalisation image une et deux et qui gère la suite ? Qui prend la parole pour le groupe ? etc.

Réalisation du travail plastique (dessin, photo numérique, infographie, gif animé, photofiltre studio, vidéos…)

Les élèves qui pensent avoir terminé se regroupent et essayent de répondre aux questions ci-dessous afin de vérifier que leur travail réponde bien à la demande.

Ces questions leur permettent aussi de préparer la verbalisation en groupe :

  • La différence de votre choix est-elle mise en avant ? Comment ?
  • Sommes-nous dans la peau du personnage ? Comment cela se traduit-il ? (visuellement/ texte/ onomatopée/ cadrage/ expression etc…)
  • Le travail en équipe : points positifs et négatifs
  • Difficultés rencontrées. Comment y remédier?
  • Expliquez pourquoi vous avez décidé de travailler sur cette différence?

 

Activité 3 : Création sonore

Objectifs spécifiques de l’activité :

  • Susciter chez les élèves un questionnement, une réflexion qui les mette en situation de s'approprier un support qui  n'utilise pas le langage parlé.
  • Adapter des objets sonores afin de donner un sens à une séquence choisie.
  • Montrer que l'agencement de matériaux musicaux différents sont porteurs de sens.

Mise en place : ordinateurs ou tablettes avec casques possédant le logiciel Audacity car les élèves devront écouter des sons.

Modalité : comme pour l’activité "lire sans les mots", les élèves utiliseront des images de la planche de la bande dessinée "Là où vont nos pères" de Shaun Tan (dans "Supports de travail") pour les illustrer grâce à une création sonore (technique du collage).

Temps 1 - Images et sons (1/2 h)

Par groupe de deux, les élèves écouteront le réservoir de sons proposés dans "réservoir de sons" sur le web. Ils choisiront en parallèle une partie ou l'ensemble de la planche de bande dessinées à illustrer.

Une fois ce premier travail réalisé, les élèves élaborent une ligne temporelle qui donnera la succession des différents évènements image et son(s). Voir le document exemple dans "Outils et corrections". Sur l'ensemble de l'activité, cette ligne temporelle sera un support visuel continu et pourra être remise en question selon l'évolution des choix de chaque groupe.

 

Temps 2 - Création sonore (1h 1/2)

Les élèves réaliseront la bande sonore s'inspirant d'une partie ou de l'intégralité de la planche de bande dessinée proposée sur ordinateur ou sur tablettes avec le logiciel audacity. La production doit durer minimum 1 minute.

 Logiciel audacity :

  • Effets nécessaires : amplification, fondre en ouverture, fondre en fermeture
  • Utilisation de la boîte à outils.

Le mode d'emploi d'audacity se trouve dans "Supports de travail". L'enseignant/e récupère toutes les productions afin de les écouter seul et déterminer l'intérêt de chacune des productions.

Temps 3 -Écoute et échange (1h)

L’ensemble de la classe écoute les différentes productions avec la planche vidéo-projetée.

Chaque binôme d’élèves précisera le passage de la planche choisi avant l’écoute de sa production.

Échange autour des choix opérés par les élèves et sur leur ressenti

 

OUTILS ET CORRECTIONS