Les métiers
du numérique

Menu

J'aime les langues étrangères

Découvrez un ou plusieurs métiers liés aux langues étrangères et au numérique. Attention, il s’agit d’exemples, la liste proposée n’est pas exhaustive.
Souvenez-vous : le meilleur moyen de choisir un métier part de vous, de vos recherches et de vos modes de communication lors des salons, avec vos professeurs, Psy-EN, conseillers et parents.
Pour commencer, interrogez-vous : en quoi les savoirs, savoir-faire et la pensée réflexive liés à la pratique des langues étrangères seront utiles à l’exercice des métiers proposés ? De quelle manière les outils et compétences numériques interviennent-ils dans ces métiers ?

Métiers associés

  

Commercial ou commerciale export

Les commerciaux export parcourent une zone géographique donnée (et parfois le monde !) pour rencontrer leurs (futurs) clients. Leur mission : développer les parts de marché de son entreprise dans le pays ou la zone qui leur a été attribuée. Les outils numériques leur permettent de rester en contact avec leur entreprise, leurs collègues et leurs clients et de gagner du temps. Des tâches peuvent ainsi être automatisées : tablettes et logiciels associés permettent de mettre à jour les informations sur les clients et projets automatiquement et de les synchroniser sur tous les supports grâce à un logiciel CRM ou encore d’éditer des devis en quelques minutes… Grâce à la visioconférence, les commerciaux export peut aussi concevoir des présentations et organiser des réunions d’équipe à distance, ou y participer…

  

Développeur ou développeuse

Si certains profils de développeurs ou de développeuses (dans les jeux vidéo ou dans la finance par exemple) demandent des compétences en mathématiques, pour la plupart, il s’agit surtout d’être logique. Les algorithmes sont associés à des recettes de cuisine. Certains spécialistes considèrent même que l’apprentissage d’un langage informatique s’apparente à celui… d’une langue étrangère. 

 

Rédacteur ou rédactrice on line

Les rédacteurs "on line" produisent des contenus pour Internet, le plus souvent pour enrichir des blogs ou des sites. Leur écriture concise et directe leur permet “d'accrocher” le lecteur dès les premiers mots. Le rédacteur ou la rédactrice doit aussi connaître les principes du référencement naturel (SEO) et en tenir compte afin de garantir que ses articles soient vus et lus par le plus grand nombre de personnes. La maîtrise de langues et cultures étrangères (notamment de l’anglais) est un “plus” : elle permet au rédacteur ou à la rédactrice d’adapter et d’élargir son offre. En effet, lorsque les entreprises sont actives à l’international, leurs communications sont souvent a minima en français et en anglais. Cette capacité à communiquer facilement dans plusieurs langues est très recherchée.

  

Traducteur ou traductrice

Les traducteurs transposent un texte d'une langue dans une autre, et l'interprètent, adaptent un discours oral ou écrit. Au-delà de l’évidente maîtrise linguistique que ces métiers nécessitent, ils peuvent s’appuyer aujourd’hui sur différents outils numériques : la traduction assistée par ordinateur (TAO), sur des logiciels dédiés, facilite l’accès aux dictionnaires et garde en mémoire les traductions précédentes pour proposer une ligne cohérente d’un texte à l’autre. Les plateformes collaboratives de traduction ou forums permettent d’échanger plus facilement et d’obtenir l’avis d’autres traducteurs. De nombreux dictionnaires (unilingue, bilingue, des synonymes…) sont désormais en ligne et les traducteurs peuvent les utiliser pour comparer les options.  Les métiers de la traduction ont aussi élargi leur champ d'intervention à l'audiovisuel, à internet, etc. Le métier s’élargit également à la communication technique multilingue, notamment pour les aides en ligne intégrées à l’édition de logiciels ou de jeux vidéo et à la localisation (adaptation aux usages du marché où sont diffusés les produits). Véritable industrie de la langue, la traduction dispose désormais d’outils et de méthodes d’apprentissage numériques.